Chine - États-Unis: rencontre glaciale en Alaska

Site de rencontre alaska

Au lieu des platitudes diplomatiques d'usage, le premier sommet entre les chefs de la diplomatie américaine et chinoise depuis l'élection de Joe Biden s'est ouvert par site de rencontre alaska échange assez vif.

site de rencontre alaska

C'est rencontre east newfoundland and labrador il ne s'agit pas simplement de questions de politique intérieure, et la raison pour laquelle nous nous sentons obligés de les soulever ici aujourd'hui », a dit le secrétaire d'État américain.

Selon les sondages d'opinion, les dirigeants chinois bénéficient d'un large soutien du peuple… Les tentatives de dénigrer le système social chinois ne mènent nulle part. Les faits ont montré qu'elles ne font que conduire le peuple chinois à se rallier plus étroitement au Parti communiste chinois et à travailler sans relâche à la réalisation des objectifs que nous nous sommes fixés ».

site de rencontre alaska

Dressant la liste des récriminations de la Chine à l'encontre des États-Unis, il a aussi qualifié d'« hypocrites » les critiques de Washington et a enjoint aux Américains de s'occuper plutôt de leurs affaires.

Le fait qu'il existe des gros problèmes en la matière aux États-Unis, dont les racines sont profondes : le mouvement Black Lives Matter n'est pas dû à une situation récente.

site de rencontre alaska

Le ton est monté d'un cran quand le secrétaire d'État américain a reproché à la délégation chinoise d'avoir dépassé la limite de temps de deux minutes, impartie aux déclarations liminaires. Rappelant les journalistes qui sortaient de la salle, il a dit que ses interlocuteurs lui donnaient « l'impression d'être venus avec l'intention de faire de la figuration, en privilégiant le théâtre et le drame public sur la substance des discussions ».

site de rencontre alaska

Et non pas les ignorer ou prétendre qu'ils n'existent pas ou de les balayer sous le tapis ». Il a aussi rappelé une remarque faite par Biden, alors vice-président d'Obama, à Xi Jinping, son homologue chinois de l'époque, lors d'une rencontre à Pékin : « Ce n'est jamais un bon pari que de miser contre l'Amérique.

voici les sites de rencontres canadiens

Et c'est encore vrai aujourd'hui. Nous pensions que la partie américaine suivrait les protocoles diplomatiques nécessaires.

site de rencontre alaska

Le peuple chinois n'a-t-il pas site de rencontre alaska souffert dans le passé de la part des pays étrangers? Des échanges publics houleux qui n'ont pas empêché la diplomatie chinoise de saluer, à l'issue des réunions à huis clos, un dialogue « direct, constructif et utile, bien qu'il y ait toujours des divergences importantes entre les deux parties ». Avant la réunion, Pékin avait évoqué la possibilité d'un sommet virtuel entre Joe Biden et Xi Jinping le mois prochain à l'occasion de la Journée de la Terre, la lutte contre le changement climatique étant l'un site de rencontre alaska rares domaines sur lesquels la Chine et les États-Unis ont déclaré pouvoir trouver un accord : le ton de la rencontre d'Anchorage risque de le rendre difficile.

site de rencontre alaska

La rédaction vous conseille.